Le lâcher prise, c’est la capacité à se détacher d’un besoin de maîtriser quelqu’un/ quelque chose. Et c’est très dur pour la plupart d’entre nous. 

Sans aller jusqu’à être une « control freak », qui n’a jamais été agacé par le fait de ne pas maîtriser une situation ? Ne pas savoir de quoi demain sera fait t’angoisse ? Tu stresses de ce qu’il pourrait éventuellement arriver ? 

Moi aussi, et j’ai eu envie de pouvoir en parler et mettre en avant ce qui me motive.

LÂCHER PRISE #1 LÂCHER PRISE EN CULTIVANT NOTRE OPTIMISME

L’une des premières clés, c’est d’apprendre à se focaliser sur le bon, plutôt que de regarder le mauvais. Au départ ce n’est pas vraiment naturel, puis au final cela se fait tout seul « plus tu le fais, plus ce sera naturel pour toi ». 

En voyant le positif dans chaque situation tu verras qu’il te sera plus facile de lâcher prise sur ce que tu ne maîtrise pas. 

Tu gagneras énormément d’energie et tu prendras la responsabilité de ta vie, en contribuant à ton propre bonheur. 

Exercice : pour t’aider tu peux faire des exercices de gratitude. C’est simple, chaque fois note trois choses qui se sont passées aujourd’hui et pour lesquelles tu es reconnaissant(e). 

Ça peut être difficile au début, ou certains jours, mais il y a toujours de belles choses. (avoir pris une bonne douche, avoir un bon repas…) 

LÂCHER PRISE #2 VIVRE L’INSTANT PRÉSENT

Souvent on appréhende ce qu’il pourrait se passer. Comment gèrer une situation qui n’est pas encore arrivée ??? Comment faire face à une telle expérience ? « que répondre à cette personne, si jamais, à tout hasard, elle venait à me dire ça ? » .

En étant dans la projection de quelque chose qui n’existe pas encore, tu utilises ton énergie à résoudre un problème qui n’existe pas. 

Trop anticiper ça ne sert clairement à rien. Chaque chose en son temps, une marche après l’autre.

Le plus dur, je le sais, est de prendre de la hauteur et d’avoir une pleine conscience de l’instant présent. Il faut se recentrer sur l’instant présent. Qu’est ce que je ressens ici et maintenant ? Ça te permettra de lâcher prise sur le passé et le futur !
Exercice : reconnecte-toi à tes sensations en faisant des exercices de respiration. Quand tu sens que tu perds pied, installe-toi confortablement et ferme les yeux. Inspire 5 secondes en pensant au positif, bloque ta respiration 5 secondes, souffle doucement avec la bouche pendant 5 secondes, en laissant partir ce qui te dérange. À recommencer jusqu’à ce que tu te sentes mieux !

LÂCHER PRISE #3 PRENDRE SOIN DE SOI ET SE FAIRE DU BIEN

Pour lâcher prise, ton cerveau doit arrêter de mouliner et de ressasser sans cesse les mêmes pensées. L’une des meilleures façons de lâcher prise, c’est d’arrêter d’avoir la tête dans le guidon et de faire complètement autre chose.
Une activité manuelle ou une balade en plein air par exemple, sont des choses qui ne demandent pas à ton cerveau de réfléchir profondément, et qui te permettront de faire le vide en te ressourçant. Bien souvent, c’est dans les moments où on lâche du lest que la solution vient à nous…
Exercice : fais la liste de toutes les choses qui te font du bien (regarder un film, cuisiner, marcher, aller à la piscine, courir, lire…). Ce sera ta boîte à outils dans laquelle piocher dès que tu en auras besoin.

LÂCHER PRISE #4 TRAVAILLER SA CAPACITÉ D’ADAPTATION

Il y a des choses que tu ne maîtrises pas, et c’est ainsi. Tu peux essayer de lutter, tout ce que tu risques c’est de t’épuiser.
Certaines choses ne sont pas de ton ressort, et tu n’as alors pas d’autre choix que de faire avec. Reconnecte-toi à ta puissance, et prends conscience du pouvoir que tu as : il n’est pas sur la situation, mais sur ta façon de la gérer.

Exercice : pense à une situation sur laquelle tu n’avais pas le contrôle et réfléchis à la façon dont tu l’as gérée. Que pourrais-tu changer avec le recul pour que ça t’impacte moins ?

LÂCHER PRISE #5 BOOSTER SA RÉSILIENCE

La résilience est, je trouve, intimement liée à la confiance en soi. Travaille ta pensée positive, ta confiance à rebondir malgré les situations, et tu auras plus de facilité à lâcher prise. Et oui, si tu es convaincue que tu as en toi les ressources pour trouver des solutions et t’en sortir, alors tu laisseras plus facilement “glisser” les obstacles.

Exercice : pense à une situation qui a été vraiment compliquée à gérer pour toi (un échec, une rupture, un refus de financement…) et essaye de chercher le sens de tout ça. Qu’est-ce que cette situation t’a finalement permis de vivre, d’apprendre ?

Bonus : ne pas avoir honte de demander de l’aide. 

J’ai eu trop souvent du mal à tirer la sonnette d’alarme. Dire « ok là je n’arrive pas a trouver une solution il faut que je m’appuie sur quelqu’un d’autre ». Je pense que tout le monde a besoin à un moment ou un autre de pouvoir consulter un psychothérapeute ou des alternatives qui sont un peu similaire comme : l’EMDR, l’hypnose, la méditation angélique …

Il est vrai que je suis assez intéressée par tout cela, car j’aime le fait de pouvoir travailler sur moi et que rien n’est à jamais figé.

Je me fais suivre en psychothérapie depuis des années maintenant, et j’essaie à coté de cela d’allier d’autres forces plus alternatives. Je m’explique : 

La psychothérapie est pour traiter tout ce qui touche mon conscient, ma logique. Je parle de ce que je ressens maintenant, de mon comportement, de mes relations … 

Tout ce que je vais faire avec par exemple les méditations angéliques, ou plus récemment l’hypnose, est pour traiter l’inconscient. Ce que je refoule et qui peut être un véritable frein pour mon développement, mon évolution.

Voilà, je pense avoir fait le tour de mes petits conseils que j’ai pu recevoir tout le long de mon travail sur moi-même pour vaincre mon anxiété. Souvent l’anxiété est relié à quelque chose d’enfoui, que des années de psychothérapie ne pourront pas déterrer. 

Depuis plusieurs mois je me fais suivre par un hypnologue. Qu’est ce que c’est ? (je ne suis pas médecin) en gros c’est une psychothérapie COURTE via l’hypnose. Le “traitement” est sur 10 séances mais logiquement la problématique est résolue au bout de 5-6 voir 7 séances pour les problématiques les plus lourdes.

POURQUOI C’EST COOL ?
Parce que pour ma part mes problématiques ne sont pas liées au conscient mais plutôt à l’inconscient.
En effet, c’est des choses reliées à l’émotionnel et juste en parler soulage sur le coup mais ne permet pas vraiment d’être guérie. Cette thérapie est plus douce et travaille vraiment sur le subconscient et elle est totalement appropriée pour moi. (si tu veux plus d’info n’hésites pas à venir me poser des questions)

cat

J’espère que tout ça vous aidera comme cela m’aide au quotidien, et n’hésitez pas a me poser des questions, ici ou sur Instagram ! <3

Retrouve mon article sur le confinement ici : !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *